Rédigez et gérez vos CDD en ligne

Système de bonus / malus

Un système de bonus / malus sur les cotisations patronales d’assurance chômage est instauré par le décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019 relatif au régime d'assurance chômage. 

Actuellement de 4,05%, ce taux sera recalculé chaque année par l'URSSAF, et modulé pour chaque entreprise en fonction de l'usage fait des contrats courts (CDD et intérim) (Art. 50-1 et suivants). Moins il y aura d'inscriptions à Pôle Emploi en provenance de l'entreprise au cours de l'année, meilleur sera le bonus. Un comptage des fins de contrats sera donc fait, et seront prises en compte les ruptures de contrat liées d'une certaine façon à la politique de l'employeur (fin de CDD ou d'intérim, licenciements, ruptures conventionnelles). Ne sont pas prises en compte les démissions, les fins de contrats d'apprentissage, de professionnalisation ou d'insertion. Le but est d'inciter les employeurs a avoir une politique plus responsables des contrats courts.

La surtaxation ne s'appliquera qu'au 1er mars 2021, l'année 2020 servant de base pour le calcul du montant du bonus/malus, qui s'appuiera sur les comportements des entreprises au cours de l'année. Ceci donne le temps aux entreprises de repenser leur politique des contrats courts.

Entreprises concernées

Le système ne s'applique qu'aux entreprises de plus de 11 salariés.

L'arrêté du 27 novembre 2019 relatif aux secteurs d'activité et aux employeurs entrant dans le champ d'application du bonus-malus définit de façon précise sept secteurs d'activité dans lesquels l'entreprise exerce son activité principale, et des dizaines de conventions collectives concernées.

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac
 Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques
 Production et distribution d'eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution
 Hébergement et restauration
 Transports et entreposage
 Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique ainsi que d'autres produits minéraux non métalliques
 Travail du bois, industries du papier et imprimerie

Simulateur de bonus/malus

Le ministère du Travail met à disposition un simulateur de bonus/malus qui vous permettra d'anticiper votre taux d'assurance-chômage en 2021.

CDD d'usage (CDDU) : taxe de 10 € / contrat

Une taxe de 10€ par contrat est instituée pour les CDDU conclus depuis le 1er janvier 2020 par l'article 145 de la Loi n° 2019-1479 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020.

Exonération de la taxe

Cet article précise par ailleurs les secteurs qui sont exclus de cette taxe (cinéma, audiovisuel, spectacle, dockers occasionnels, personnes en insertion professionnelle employées par des associations).
En sont également exclues les entreprises ayant signé un accord de branche limitant le recours abusif à ce type de contrats en sont cependant exonérées.

L'arrêté du 27 janvier 2020 modifiant l'arrêté du 30 décembre 2019 a par ailleurs ajouté le secteur du déménagement à la liste, ainsi que ceux de l'animation commerciale et de  l'optimisation de linéaires.

La taxe est recouvrée par l'URSSAF, ou par Pole Emploi pour les salariés expatriés.

Le Sénat a cependant voté fin 2019 un report au 1er janvier 2022 en vue de laisser le temps aux entreprises de négocier un accord de branche.

Contribution exceptionnelle temporaire

Depuis le 1er octobre 2017 un nouveau prélèvement de 0,05% "exceptionnel et temporaire" s'applique à tous les contrats de travail, pour une durée de 36 mois, jusqu'en septembre 2020.

Le CDD est complexe, pour être sûr de NE PAS VOUS TROMPER, rédigez-le en ligne

Pourquoi rédiger vos CDD en ligne ?

Essayez !
Satisfait ou remboursé !

Voir la démo

Vous connaissez déjà le cas de recours ? Passez immédiatement à l'étape suivante :