Rédigez et gérez vos CDD en ligne

Les accidents du travail coûtent cher sur le plan humain comme sur le plan financier. Humainement, ils ne sont pas acceptables. Mais ils ne sont pas une fatalité, vous pouvez et avez l'obligation d'agir efficacement !

Nouveau job = nouvel environnement = nouveaux risques !

1. Soyez précis sur la définition du profil du poste

Faites une description précise du poste que vous voulez pourvoir. Une description approximative conduit à un recrutement approximatif. Définissez précisément les tâches à effectuer, ainsi que la formation, l'expérience et les compétences requises.

2. Évaluez les facteurs de risque du poste (maladie ou accident)

Définissez les préventions et les équipements de protection nécessaires.

3. Informez loyalement le candidat

Soyez précis avec le candidat sur les caractéristiques du poste de travail, les tâches à effectuer, la pénibilité, les risques associés, et les mesures de prévention prévues. Il doit être en mesure d'évaluer lui-même avant la mission si le poste lui convient et s'il se sent capable de l'assumer.

4. Informez et formez

Formez votre salarié aux risques liés à l'exécution de son travail, à la circulation des engins et des personnes sur le site, à la conduite à tenir en cas d'accident, à son environnement de travail sur les plan santé et sécurité, aux risques à long terme de certains produits, aux préventions mises en oeuvre.

Apprenez-lui ce qu'il doit savoir pour réussir sa mission, les bons gestes, les règles, les modes opératoires, etc.

Fournissez-lui les équipements de protection individuelle prévus sur le poste, expliquez-lui comment s'en servir. Vérifiez qu'il le fait bien et qu'il applique les consignes de sécurité. Sinon, intervenez !

S'il s'agit d'un poste à risque particulier, vous avez le devoir de lui assurer une formation renforcée à la sécurité.

5. Le jour de l'embauche, prenez le temps d'accueillir le salarié

Prenez le temps de faire sa connaissance, et de l'accompagner à son poste. Quand on est nouveau, on se sent perdu. On n'ose pas non plus poser de questions, et pourtant, on a plus besoin que quiconque d'informations car on en sait moins que les autres.

Désignez un autre salarié qui sera son contact pour l'aider à mieux s'intégrer. Présentez-le à son équipe.

Tout ce travail favorise une bonne intégration et donc une réduction des accidents.

6. Ne changez pas la nature des tâches ou des risques en cours de mission

Le contrat a été conclu dans un cadre bien précis. Si vous changez cela, le salarié n'a peut-être pas les aptitudes à réussir cette nouvelle mission. Une formation est peut-être indispensable, et un nouveau contrat obligatoire.

Affecter un salarié temporaire à des tâches qui n'avaient pas été prévues dans le contrat peut vous mettre en mauvaise situation en cas d'accident.

7. Encadrez le salarié

Il doit recevoir des instructions précises, et un feed-back sur son travail, au moins en fin de mission, où un entretien bilan est plus que jamais indispensable. Tout le monde a besoin de cela.

8. Ne banalisez pas les risques de santé et d'accidents qui existent dans votre entreprise

Ce serait une attitude irresponsable qui pourrait coûter la vie à un jeune inexpérimenté, et qui existe dans certains secteurs pourtant assez exposés (comme dans certaines entreprises du BTP par exemple).

Le CDD est complexe, pour être sûr de NE PAS VOUS TROMPER, rédigez-le en ligne

Pourquoi rédiger vos CDD en ligne ?

Essayez !
Satisfait ou remboursé !

Voir la démo

Vous connaissez déjà le cas de recours ? Passez immédiatement à l'étape suivante :